Buffy puissance 3 >> Buffy est-elle une série de science-fiction ? <<

« Toute technologie suffisamment avancée
est indiscernable de la magie »
3ème loi d'Arthur C. Clarke

Pour clore le débat avant de le commencer, on peut dire que BtVS et AtS sont des séries fantastiques, car ce qui se passe dans ces shows n'est pas accessible par le progrès scientifique, relève de la magie, du surnaturel et sort donc du domaine du réel possible. À moins que...

Il y a 2 choses que l'ont connaît au sujet de la science-fiction :

  1. Personne n'a réussi à définir "science-fiction". En fait, on désigne sous ce terme - et plus souvent sous le sigle SF ou le diminutif Sci-Fi qui ont pour avantage de faire oublier le terme science - d'autres choses que des histoires à contenu (pseudo-)scientifique.
  2. La science-fiction est ce qu'on appelle en mathématique un élément absorbant.

Pour donner une définition conservatrice, on peut dire que la science-fiction traite des futurs possibles. Le terme futur est assez peu restrictif, ce peut-être demain du point de vue de l'auteur, donc du passé du point de vue du lecteur. L'élément important est possible, il faut que les évolutions techniques - au sens très large - de cette histoire soient, si ce n'est crédibles (dans ce cas, c'est de la Hard-science), tout au moins que l'on puisse les concevoir sans faire appel au surnaturel. Et encore, la 3ème loi de Clarke citée au début permet d'interpréter à peut prêt n'importe quoi comme étant scientifique et non pas magique. À prêt tout, beaucoup des réalisations actuelles sembleraient magiques aux hommes d'un passé pas si ancien.

La science-fiction est absorbante dans le sens où un récit qui comporte un élément de SF devient de la SF. Par exemple, un récit policier classique devient de la SF si un des protagonistes est télépathe ; un roman d'amour mettant en oeuvre des extra-terrestres est un livre de SF. Par contre un récit fantastique avec des éléments Hard-science devient-il de la SF ?

Indiscutablement BtVS ou AtS comportent des éléments de SF :

  • les nombreux robots (de Molock le destructeur au Buffybot).
  • l'aide - trop efficace - de l'ordinateur et d'internet.
  • les manipulations génétiques.
  • la puce de Spike.
  • certaines armes (projection de décharges électriques, rayon réfrigérant).
  • ...

De nombreux personnages sont à la base des scientifiques

  • Willow pense à la magie comme à une branche de la chimie, à moins que ce ne soit l'inverse.
  • Jenny Calendar qui appelle à la rescousse l'informatique pour traduire un document ancien et se définie comme une techno-païenne.
  • Fred est une scientifique (étudiante en 3ème cycle) spécialiste des voyages inter-dimensionnels.

En fait, en saison 4 de BtVS toute l'Initiative voie à travers la science les monstres de Sunnydale et d'ailleurs.

Et de fait, on peut trouver une explication tout à fait raisonnable, tout au moins non magique - à de nombreux phénomènes décrits dans BtVS, même si nombreux sont les exemples qui terniraient cette démonstration et que je vais de ce pas soigneusement ignorer.

Les vampires peuvent être vus comme des humains malades. La transmission de la maladie se fait, ritualisée certes, mais par un mode de contamination tout à fait commun : par le sang. Les symptômes de la maladie font échos à de maladies réelles ou aux résultats de drogues.

  1. Sensibilité à la lumière (présent chez les albinos par exemple).
  2. Besoin de sang (la porphyrie entraîne une déficience de la production d'hémoglobine).
  3. Ralentissement du rythme cardiaque (la drogue utilisée pour fabriquer des zombies abaisse le métabolisme de l'homme que parait mort).
  4. Force surhumaine.

Les lycanthropes font de même échos à la réalité

  1. Transmission par morsure (donc contact de salive avec du sang)
  2. Pilosité sur tout le corps (comme les malades souffrant d'hypertrichose).
  3. Événement cyclique

Bref dans ces 2 cas, le saut pour imaginer que cela soit possible est faible dans les concepts, juste élevé dans l'ampleur. D'ailleurs, certaines personnes pensent que les vampires ou les loups-garou existent !

Quand au reste des monstres, l'Initiative les considérait comme des animaux, d'espèces rares (mais apparemment personne ne s'est posé la question de la protection des espèces en danger). Nous pouvons faire de même.

Mais en fait, BtVS n'est pas une du tout de la science-fiction ou du fantastique, c'est le cauchemar d'une fille enfermée dans un asile psychiatrique.

Je fait bien sur référence au très controversé épisode « À la dérive » (6-17). Dans cet épisode, Buffy se retrouve parfois dans une camisole, parfois dans le Buffyverse habituel.

Les interprétations sur cet épisode sont partagés à travers 2 hypothèses

  1. Buffy est une malade schizophrène.
  2. Buffy est l'Élue dans la lutte contre les vampires morte 2 fois et ressuscitée ; sa soeur est une clef, boule d'énergie mystique verte à qui des moines ont donné forme humaine. Ses amis sont des vampires bicentenaires dotés d'une âme, une puissante sorcière, un loup-garou, ...

Aussi curieux que cela puisse paraître, la première explication semble la plus réaliste. Mais ce n'est pas cela le plus important, ce qui l'est c'est que cette version est la plus cohérente dans la série.

Willow: You are not in an institution. You have never been in an institution.
Buffy: Yes, I have.
Willow: What?
Buffy: Back when I saw my first vampires... I got so scared. I told my parents ... and they completely freaked out. They thought there was something seriously wrong with me. So they sent me to a clinic.
Willow: You never said anything.
Buffy: I was only there a couple of weeks. I stopped talking about it, and they let me go. Eventually ... my parents just ... forgot.
Willow: God. That's horrible.
Buffy: What if I'm still there? What if I never left that clinic?
Willow : Tu n'es pas dans un établissement psychiatrique. Tu ne l'as jamais été
Buffy : Si, j'y suis allée.
Willow : Hein ?
Buffy : Il y a longtemps quand j'ai vu mon premier vampire... J'ai eu si peur. Je l'ai dit à mes parents... Et ils ont complètement paniqués. Ils ont pensé que j'étais très malade. Donc ils m'ont envoyé dans un asile.
Willow: Tu n'en as jamais parlé.
Buffy: Je n'y suis resté que quelques semaines. J'ai arrêté de parler des vampires, ils m'ont laissé partir. Finalement, mes parents on juste... oubliés.
Willow: Mon dieu. C'est horrible.
Buffy: Et si je suis toujours la-bas ? Et si je n'ai jamais quitté cet asile ?

Et c'est dans ce dialogue que niche à mon avis la preuve que le Buffyverse n'est pas la réalité de la série : en effet, il n'est pas cohérent avec ce que l'on sait déjà : quand Joyce voit Buffy tuer un vampire pour la première fois et apprend qu'elle est la Tueuse, Joyce ne fait pas du tout référence à cet épisode. Qui peut croire - à moins d'évoquer la magie - que la mère de Buffy ait oublié le séjour de Buffy à l'asile ?

En conclusion, BtVS est de la science-fiction, en tout cas c'est une vision d'un esprit malade et qui à ce titre relève de la maladie : donc de la science ou de pseudo-sciences comme la psychanalyse.